Menu

Vers des instituts de formation en management et entrepreneuriat à Fès, Marrakech et Tanger

 

Le département de la formation professionnelle a organisé les 14, 17 et 20 septembre à Fès, Tanger et Marrakech trois rencontres régionales de réflexion participative pour configurer des « Instituts de formation à l’entrepreneuriat et au management des TPME » à créer dans ces régions. Ces rencontres, organisées avec l’appui de l’Union européenne, visaient à récolter les attentes et perspectives des parties prenantes dans ces régions et les besoins des jeunes en matière d’accompagnement à l’entrepreneuriat et au management afin d’y adapter l’offre de formation qui sera ainsi proposée.

L’entrepreneuriat est primordial pour le développement de l’économie et de l’employabilité. En tant que tel, il figure parmi les priorités autant du gouvernement que du monde de l’entreprise et qui se sont concrétisées en 2021 par la signature de plusieurs conventions entre le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle et la CGEM pour la mise en place et la gestion de quatre Institut de formation à l’entrepreneuriat et au management des TPME, dont le premier est en cours de mise en place dans la région Casablanca-Settat. Ces échanges autour des attentes et perspectives des parties prenantes régionales ont permis de configurer les trois autres IFEMM en partant des résultats de l’étude de dimensionnement faite précédemment pour l’institut de formation  de Casablanca.

Ayant la mission principale d’accompagner et de former les dirigeants des très petites et moyennes entreprises (TPME) et les porteurs de projets d’entreprise notamment dans les métiers à fort potentiel d’emploi, ces instituts seront créés et gérés sur la base d’un « partenariat public-privé » qui privilégie l’implication des professionnels dans le processus de l’ingénierie de formation et dans la gestion des instituts. Ce modèle de gestion déléguée a déjà fait ses preuves et permis de développer les qualifications dans les métiers à fort potentiel d’emploi, tels que les industries automobile, aéronautique et ferroviaire et dans le secteur des Énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique ainsi que dans le textile et l’habillement. Le transfert des attributions de gestion au secteur privé favorise en effet, l’efficience, une formation pratique et une réponse de qualité, adaptées aux besoins des populations cibles et des entreprises.

L’ expertise mobilisée dans le cadre du programme d’appui  à la réforme du secteur de la formation professionnelle Maroc-UE (FORCAP) va ainsi permettre de dupliquer ce modèle pour renforcer les TPME et  fournir une offre de formation en middle management dans quatre régions du territoire national. Le programme d’appui de l’Union européenne ambitionne de renforcer la performance du système de formation professionnelle et sa contribution à la compétitivité de l’économie nationale et à l’employabilité des jeunes.

 

Partager !

Article similaire

  TOP